Merci. Monsieur le Président et chers collègues, le présent rapport appelle deux réflexions de notre groupe.

La première est une satisfaction car l’Etat augmente enfin ses aides vers les propriétaires privés après avoir porté plusieurs coups à la construction, à la notion même de propriété privée (voir la loi ALUR). Il me semble que, du côté de Paris, on ait compris que le tout logement social n’est pas ni une fin en soi ni la solution ultime.

Avec ce rapport, on avance vers la reconnaissance d’un vrai parcours résidentiel car, dans les quartiers populaires, surtout de logement social, on trouve souvent quelques propriétés et leurs habitants sont loin d’être des privilégiés. Ce sont des gens qui ont souvent investi le fruit d’une vie de travail pour se construire un capital. Ce sont des personnes qui voient la valeur de leur bien se dégrader en même temps que les conditions de vie de leurs quartiers quand ceux-ci tardent à se rénover. Il est donc grand temps que ce coup de pouce se fasse car les propriétaires subissent, depuis des années, des frais qui vont en augmentant et dont il est de plus en plus difficile de s’acquitter, les faisant ainsi entrer dans la spirale du déclassement.

Notre groupe votera évidemment pour ce rapport mais permettez-nous d’émettre le souhait d’une présentation plus globale. Pour nous, séparer l’aide à la pierre entre logement social et logement privé en compartimentant votre politique en faveur des propriétaires n’est pas une solution de clarté et de visibilité de l’action métropolitaine. Nous ne pouvons que regretter ce manque de transparence dans les dossiers de logement et d’aide à la pierre.

Si nous avons nous-mêmes du mal à nous retrouver, comment voulez-vous que les copropriétaires désireux d’effectuer des travaux de modernisation puissent s’en sortir ? Entre le plan 3A d’accession à la propriété et les multiples aides existantes, il est grand temps que la politique métropolitaine en matière de logement soit enfin présentée plus clairement pour le grand public.

Nous ne pouvons que nous réjouir des aides apportées à la construction car on a l’habitude de dire “quand le bâtiment va, tout va” mais nous vous enjoignons à simplifier ce millefeuille d’aides afin que les propriétaires de la Métropole puissent s’y retrouver.

Je vous remercie.

ANAH Aides à la pierre
Taggé sur :