Monsieur le Président, chers collègues, une simple explication de vote.

Le travail des associations est souvent de qualité, donc tout le monde peut le voir, AMORCE édite des guides pour les élus locaux qui sont unanimement reconnus de grande qualité. L’association permet également la défense des intérêts de ses adhérents dans les différentes commissions parlementaires. La Métropole est bien représentée au Sénat mais ce sera peut-être un rôle primordial dans les années à venir, quand la loi d’exception spéciale permettant le cumul des fonctions parlementaires et de Président de la Métropole n’existera plus. Mais cela, c’est un détail.

L’accompagnement des adhérents sur les thématiques déchets, énergie climat et réseaux de chaleur recueille aussi des appréciations très positives.

Aujourd’hui, le constat est que les associations travaillent énormément, elles travaillent bien. Mais est-ce que tout ce qu’elles font est utile ? Dans le cas d’AMORCE, c’est utile.

Cependant, on se pose la question de la réelle utilité du congrès. Les congrès sont des moments, certes, plaisants pour les participants, qui permettent de découvrir des villes mais aujourd’hui, à un moment où le nombre de congrès baisse dans toutes les activités, même les colloques de médecins, il ne nous apparaît pas fondé d’aider l’association à avoir un congrès. Cela n’apporte pas, à nos yeux, une plus-value à l’action de l’association.

Donc nous nous abstiendrons sur ce rapport.

 

AMORCE
Taggé sur :