Monsieur le Président, chers collègues, cette délibération a été étudiée par la commission finances, institutions, ressources et organisation territoriale car elle a pour objet la convention avec la Caisse nationale de solidarité et d’autonomie. Certes, il y a indéniablement un aspect financier mais il eût été opportun de traiter ce sujet en commission développement solidaire et action sociale pour en étudier le contenu. Finalement, ce n’est que la énième répétition du dédain pour le travail en commission -comme cela a été dénoncé par madame Dominique Nachury lors du Conseil métropolitain- concernant l’élaboration du schéma métropolitain des solidarités.

Sur la politique des SAAD, notre groupe, par ma voix, vous avait déjà interpellé en décembre sans que cela ait le moindre impact. Nous nous interrogions d’ailleurs sur la limite de l’agrément actuel des structures et nous proposions de travailler sur leur taille, leur capacité à travailler en partenariat pour améliorer leur gestion des ressources humaines et plus particulièrement la formation des personnels tout au long de leur carrière. De même, nous proposions un travail sur une grille de critères de qualité des soins à domicile ainsi qu’une évaluation externe de type ISO 9000 avec un label Métropole de Lyon. Nous proposions encore de travailler sur la coordination des soins infirmiers libéraux avec les services gériatriques et les services psychiatriques.

Non seulement nos propositions n’ont pas reçu de réponse mais ce sujet n’a donné lieu à aucune réunion de travail entre élus de différents groupes. Mais je ne doute pas que vous ayez sous la main le Powerpoint nous présentant une politique pour l’élaboration de laquelle nous n’avons pas été sollicités. L’intervenant précédent parlait de 500 participants ; nous, élus, nous n’y avons pas été conviés.

Si j’osais plaisanter sur un sujet aussi grave, je dirais que vos diaporamas me donnent l’impression de regarder des photos de vacances des autres alors que je suis restée consignée à la maison. Enfin, quand je parle d’un Powerpoint qui présente une politique, j’exagère un peu. La pauvreté de la délibération démontre hélas la pauvreté de votre volonté de débattre démocratiquement sur ce sujet. Aucune des problématiques actuelles n’est abordée.

A titre d’exemples, les questions de la qualité de la télétransmission en temps réel ou en différé, ou des carences de service que les acteurs nous ont pourtant signalées ne sont pas abordées. Sur toutes ces questions, monsieur le Président, nous avons fait des propositions de travail qui ne relèvent pas de positions partisanes et -encore une fois nous le déplorons- vous n’avez pas souhaité travailler de manière ouverte alors que les interventions précédentes démontrent vraiment l’intérêt pour ce sujet. Quand on a entendu en Conférence métropolitaine le lyrisme de Renaud George vanter les grandes valeurs inscrites dans le pacte de cohérence métropolitain et la réalité de l’exercice du pouvoir par l’Exécutif de la Métropole, on hésite entre béatitude et naïveté. En fait, c’est le mélange des deux.

Merci, monsieur le Président.

Aide à domicile
Taggé sur :