Pacte de cohérence métropolitain

Pacte de cohérence métropolitain

  Monsieur le Président, monsieur le Conseiller délégué, chers collègues, nous voici arrivés au bout d’un long processus d’élaboration d’un document qui se voulait être un acte fondateur de l’organisation de la Métropole de Lyon.   Si nous avons parfois -et avec raison- critiqué vos méthodes expéditives sur les décisions politiques de notre collectivité, pour ce pacte, nous ne pouvons que reconnaître que vous avez laissé la discussion se faire très largement. Permettez-moi d’ailleurs de remercier, au nom du groupe Les Républicains et apparentés, madame Michèle Vullien et monsieur Renaud George qui ont conduit les échanges, tant en commission Métropole que dans les groupes de travail consacrés au pacte. Nous ne sommes pas nécessairement d’accord sur tout au regard du résultat mais chacun a pu faire part de son analyse, de ses orientations politiques et obtenir l’écoute et le respect de ses propositions.   Au bout de cette concertation, chaque

Programmation Pluriannuelle d’Investissement (PPI) 2015–2020

Programmation Pluriannuelle d’Investissement (PPI) 2015–2020

Monsieur le Président, Chers collègues Le vote de la programmation pluriannuelle d’investissement (PPI) pour les années 2015 – 2020 mérite une attention particulière, puisqu’il engage l’orientation des investissements sur le territoire et donc du développement des conditions de vie de nos concitoyens. Sur la présentation de votre PPI, je ferai cinq remarques majeures : La première sur l’absence de vision métropolitaine.Bien sûr le réflexe légitime des élus et particulièrement des maires devant une PPI intercommunale c’est de s’assurer que leurs choix ont bien été pris en compte et que les réalisations seront engagées pendant le mandat.Mais une liste de course, telle que présentée en annexe de la délibération, ne donne pas une vision de la construction de la Métropole. La PPI est un empilement de projets certes utiles et parfois nécessaires mais sans vision globale de développement. Nous conservons une logique intercommunale et non métropolitaine ce qui ne manque pas d’interroger

Meublés de tourisme : il était temps !

Meublés de tourisme : il était temps !

Régulièrement évoquée au fil des conseils métropolitains depuis plus de deux ans, la question des meublés de tourisme n’avait jamais trouvé jusqu’à maintenant une traduction politique de la part de l’exécutif de la Métropole et de celui de la Ville de Lyon. Avec les délibérations présentées vendredi au conseil de la Métropole et lundi au conseil municipal de Lyon, Philippe COCHET, Président du groupe Les Républicains et apparentés de la Métropole de Lyon, et Stéphane GUILLAND, Président du groupe Les Républicains & Apparentés – Ensemble pour Lyon de la Ville de Lyon, se réjouissent de la prise en compte même tardivement de cette problématique. Ils avaient d’ailleurs rencontrés les représentants de l’UMIH le 15 septembre dernier puis interpellé le Président de la Métropole lors du conseil métropolitain du 18 septembre par la voix de Philippe COCHET. Cette demande fut confirmée par un courrier le 2 octobre. Les meublés de tourisme

Tribune novembre 2017

Musée des tissus, un abandon coupable de la Métropole Notre groupe se félicite de l’annonce par le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Emmanuel Imberton, d’un projet ambitieux pour le Musée des Tissus grâce à l’engagement très important de la Région Auvergne Rhône-Alpes et de l’Etat. C’est le seul projet qui permette de préserver les 2,5 millions de pièces, témoins de 4 500 ans d’histoire et qui en font la plus belle collection universelle d’étoffe. Le recours à un cabinet de conseil extérieur a permis l’élaboration d’un projet viable et ambitieux auquel tous les acteurs se sont associés… à l’exception de la Ville de Lyon et de la Métropole. Ces dernières ont proposé l’inacceptable : la dispersion et le désossement des collections, financés par une opération immobilière consistant à vendre une partie du musée. La Ville et la Métropole ont fait preuve d’un mépris, pour les partenaires

Agir en faveur du développement de l’hôtellerie et du tourisme

La Métropole de Lyon qui exerce la compétence tourisme perçoit la taxe de séjour dont elle fixe les tarifs par délibération du Conseil de la Métropole. Cette taxe permet de financer les dépenses liées à la fréquentation touristique ou à la protection des espaces naturels dans un but touristique. Elle a assuré un produit de 6,6 M€ en 2016, en évolution forte depuis plusieurs années. (5,9 M€ en 2015 et 5,2 M€ en 2014). Sur la Métropole de Lyon, on dénombre 18 000 lits d’hôtel. À côté de ce service hôtelier classique s’est développée une offre de nuitées de particulier à particulier en réservation par l’intermédiaire de sites internet du type “Airbnb” ou “Le bon coin”. Lors d’une rencontre avec Stéphane GUILLAND Conseiller métropolitain, Président du groupe Les Républicains à la Ville de Lyon et Philippe COCHET, Maire de Caluire-et-Cuire, Président du groupe Les Républicains et Apparentés à la Métropole