INTERVENTION de Laurence FAUTRA

(Seul le prononcé fait foi)


Mesdames, messieurs,
Chers collègues,

Apprendre du passé pour mieux bâtir l’avenir : cette disposition d’esprit, nous avons le devoir de l’adopter dès lors qu’il s’agit de construire un équipement d’une telle importance pour notre Métropole de Lyon.

Avec cette salle multifonctionnelle de 16 000 places maximum, l’OL groupe porte là un projet d’envergure répondant à un besoin de territoire et présentant un intérêt certain pour le développement économique et le rayonnement du Grand Est lyonnais, plus largement de la Métropole de Lyon. Cette infrastructure dédiée à l’événementiel sportif et culturel, dont l’implantation est prévue dans le secteur du Grand stade inauguré en 2016, répond à la vision ambitieuse que je porte pour Décines-Charpieu, en matière de développement urbain comme de politique sportive et culturelle. Tout particulièrement, s’agissant de ce tènement pour lequel je nourris une ambition forte s’inscrivant dans le cadre plus général de ce que nous avons intitulé avec mon collègue et voisin, Christophe QUINIOU, l’anneau des sports.

Pour autant, prudence et exigence doivent rester nos guides tout au long de ce projet. A ce titre, je me réjouis de la co-saisine de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) par la Métropole de Lyon et l’Olympique Lyonnais, dans le cadre de cette concertation préalable à la modification du PLU-H. J’en avais fait la demande au Président de l’Olympique lyonnais, Jean-Michel AULAS, dès le mois de juillet 2019, afin que les habitants de ma commune soient clairement informés, puissent librement s’exprimer et débattre sur l’opportunité de ce projet, ainsi que son insertion à l’échelle locale.

La situation sanitaire de notre pays, en particulier les mesures de confinement prises pour lutter contre la propagation du COVID-19, ont malheureusement empêché le déroulement de la concertation publique, préalablement fixée du 6 mai au 19 juin 2020. Afin de donner toutes les chances de réussite à ce projet, il paraît essentiel de proposer aujourd’hui, dans le contexte national que nous vivons, un calendrier et une durée adaptée à une concertation sereine et de qualité.

Or, une concertation au cœur de l’été et à la sortie de cette crise sanitaire ne permet pas, selon nous, une écoute et un dialogue suffisants. Par ailleurs, l’impossibilité d’organiser des réunions publiques ou des ateliers thématiques en présentiel, eu égard aux règles sanitaires restant à ce jour applicables, pourrait affaiblir juridiquement la procédure engagée.

En conséquence, il est proposé de décaler la concertation préalable du 15 juillet au 15 octobre 2020 afin de permettre au plus grand nombre de citoyens d’y participer, et de favoriser ainsi une adhésion au projet.

Parallèlement à cela, nous devons d’ores et déjà nous attacher à évaluer les coûts et bénéfices de cet aménagement à venir. Outre son impact environnemental, économique et social, il convient de mesurer les dépenses publiques liées, tant à la construction qu’à l’exploitation de cette infrastructure, venant s’intégrer, je le rappelle, dans un ensemble composé à terme d’un Grand stade, d’un hôtel, d’immeubles de bureau, d’un pôle médical, d’un pôle de loisirs puis d’une Arena.

C’est pourquoi je me félicite que cette délibération amorce la création d’un mécanisme de « compensation » tripartite entre l’OL, la Métropole et les communes de Meyzieu et Décines-Charpieu, permettant notamment la réversion d’une part des bénéfices enregistrés lors des événements sportifs, musicaux et culturels.
En tant que maire de Décines-Charpieu, je resterai enfin vigilante à la prise en compte des besoins locaux liés au fonctionnement de cette salle, notamment en matière d’accessibilité, de circulation, de stationnement, et de transports publics. Tout comme je serai très attentive à ce que cet aménagement de 4 hectares, d’une friche industrielle en comprenant 13 au total, soit bien le point de départ, la figure de proue, d’un aménagement global du site, respectueux de l’identité que nous, ville, souhaitons lui donner en favorisant la bonne intégration du quartier en politique de la ville, qui se trouve à la frange de ces grands équipements.
Accompagner le développement du stade OL au profit des décinois